ERP en mode Cloud/SaaS : la grande bascule ?

janvier 5, 2015


111442304_clouds-Email_600x150px


Déjà très présent sur les ERP de niche, le modèle Cloud / SaaS s’incruste chez les grands acteurs. Les clients avancent à pas comptés, mais les intégrateurs pourraient avoir rapidement quelques sueurs froides. Explications avec plusieurs acteurs de ce marché naissant.




« La question sur l’ERP en mode cloud n’est pas de savoir si on va y passer, mais quand on va y passer » explique à ZDNet.fr Thierry Poiret, le directeur de Progib, un précurseur en ce domaine. L’éditeur d’ERP pour le BTP est positionné sur le segment cloud depuis 2006, avec des offres mutualisées.


Et chez les poids lourds du secteur, la mue est bien avancée. Microsoft Dynamics (NAV et AX), Oracle, Infor et sa CloudSuite, SAP, Cegid ; les annonces se bousculent sur la disponibilité d’outils en mode cloud ou SaaS, rappelle Patrick Rahali dans une note CXP.


Mais beaucoup y vont pas à pas. A l’image de Sage. « Pour X3 en mode cloud, le lancement officiel aura lieu l’an prochain aux Etats-Unis » nous explique Benoit Gruber, de la division Mid-Market de Sage. En Europe, il faudra certainement attendre 2016.


A l’image des autres acteurs majeurs de cette industrie, l’éditeur britannique ménage la chèvre et le chou. « Nous sommes sur une stratégie où nous proposons aux clients des installations en standalone pour ceux qui le souhaitent, et du mode cloud pour ceux qui optent pour cette approche » détaille Benoit Gruber.


Frein culturel


Mais alors, quelles sont encore les barrières côté client à l’adoption d’un ERP en mode SaaS ? « Sur le mid market, l’ERP est la colonne vertébrale du SI sur laquelle vient se greffer les autres applications » explique Benoit Gruber. « La question de la sécurité des données est donc une barrière. Mais ce sont rarement de freins techniques, plus des réticences culturelles » précise-t-il, tout en admettant que sur ces questions le marché doit être encore fortement évangélisé.


« Nous, on a des clients d’une nouvelle génération » explique de son côté Bruno Watine, d’Autarcia, un éditeur qui propose de l’ERP en mode SaaS, « et on fait plutôt des migrations de PME de certaines tailles ». Les grands comptes seraient de fait encore un peu réticents à effectuer cette grande bascule.


Pour lire l’article de presse dans son intégralité, cliquer ici.


Région
  • EMEA

Let’s Connect

Contactez-nous et un représentant vous contactera dans les 24 heures ouvrables.

Or connect via: Linkedin