Skip to Content

Faire le grand saut vers la technologie digitale. Êtes-vous plutôt de ceux qui trempent simplement l’orteil ou bien ceux qui font des plats ?

juin 30, 2017


L’été approche à grands pas et le moment semble opportun pour faire le grand plongeon et embarquer dans de nouvelles aventures digitales passionnantes. Si vous avez déjà passé un après-midi du mois de juin à regarder les différentes manières dont les nageurs entrent dans la piscine, vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe une multitude de façons de se faire remarquer. Mais aviez-vous remarqué que les entreprises entraient dans l’arène du digital de manière similaire ? Voici 7 catégories qui coulent de source et qui peuvent être appliquées aux 2 groupes. Etes-vous d’accord ?

Ceux qui s'agrippent et qui réfléchissent. Jeunes ou âgés, hommes ou femmes, nageurs avertis ou amateurs, ce sont les participants réticents, ceux qui tardent à abandonner leur serviette de plage et qui préfèrent rester près de l’échelle, en se cramponnant au bord, les articulations blanches tartinées de plusieurs couches de crème solaire. Ils ont une chose en commun : une expression songeuse et analytique. Leur visage, barré par des sourcils froncés, montre qu’ils ont réfléchi à l’avenir jusqu’à en être paralysés. Ils se concentrent peut-être sur les problèmes éventuels ou s'inquiètent des dangers imprévus. Vous savez, cette catégorie de personnes. Peut-être que vous en faites partie vous-même. Elles ont tendance à se prélasser au bord de la piscine, dissimulés sous un chapeau démesuré et à passer à côté d’une journée amusante. Dans le monde de la production, elles ont tendance à être à la traîne et à rater les occasions.

Ceux qui trempent l’orteil. Ce sont les personnes les plus amusantes à observer à la piscine, non seulement à cause de ce qu’elles font, mais aussi pour ce qu’elles ne font pas et pour les excuses qu’elles inventent. On dirait qu’elles n’entrent jamais dans l’eau. Elle est trop chaude ou trop froide. Elles poussent des cris perçants, des gémissements, frissonnent et frémissent en avertissant leurs amis à la ronde : « Ne vous avisez pas de m’éclabousser ». Elles sont l’attraction de la piscine. Dans le secteur de la production, les récalcitrants nerveux peuvent distraire et freiner les personnes qui veulent aller de l'avant. Ils peuvent établir de fausses hypothèses à partir de données erronées. Leurs protestations sonores peuvent être alarmantes et décourageantes pour ceux qui essaient d’avancer de manière sensée. Tout comme un orteil trempé dans la piscine, les essais de courte durée ne suffisent pas pour tirer des conclusions. Si vous faites partie de cette catégorie ou que vous travaillez pour l’une de ces personnes, faites un autre essai.

Ceux qui sautent les yeux fermés. Bien que fermer les yeux et sauter simplement du bord est une méthode classique pour faire sensation, elle n’est pas toujours sage. Les plongeurs audacieux de la piscine font étalage de leur foi aveugle, de leur confiance en leurs capacités ou de leur engagement à sauter sans la moindre hésitation. Ou alors, ils cachent leur peur avec aisance. Les entreprises se lancent parfois aveuglément dans de nouvelles initiatives avec enthousiasme. Ont-ils confiance en eux pour autant ? Ou dissimulent-ils leur incertitude ? Dans les 2 cas, se mettre des œillères est tout simplement dangereux. Ouvrez les yeux. Faites attention.

Ceux qui font des plats. Les personnes insouciantes qui adorent vider à moitié la piscine, vous les admirez ou vous les détestez ? Leur course dynamique et leur saut sont bénéfiques pour le système cardiaque. Mais la grosse glissade soudaine et l’énorme vague qui vient déranger toute la piscine peuvent être ennuyantes, surprenantes, voire hilarantes. Le secteur de la production regorge de personnes qui font des plats. Des start-ups émergent de nulle part et viennent voler les parts de marché. De nouvelles technologies entrent en scène et viennent bouleverser le marché. Des produits innovants font sensation et forcent la concurrence à faire face aux perturbations. Un nageur intelligent reste alerte, vigilant et est prêt à se mettre à l’abri.

Ceux qui flottent et qui dérivent. Pour certaines personnes, flotter en rond sans avoir de cap relève de la relaxation. Mais cela n’est pas sans risque. À la piscine, on risque le coup de soleil. Dans le secteur de la production, dériver vers une initiative digitale sans objectif clair rime avec échec probable. Vous serez déçu et prendrez même peut-être des risques inutiles.

Ceux qui font des bombes. Cette catégorie a testé et affûté son approche et remporte donc le prix de la méthode la plus efficace pour entrer dans la piscine. Une bombe minutieusement effectuée, les genoux rapprochés de la poitrine, traduit un objectif ciblé, des précautions réfléchies et s’accompagne d’éclaboussures qui ne menacent pas la paix qui règne au bord de la piscine. Une bombe bien placée peut également écarter ceux qui dérivent oisivement et capte l’attention des spectateurs. Dans le monde digital, une bombe serait comparable à une initiative stratégique qui cible un objectif précis et qui prend les mesures nécessaires pour atteindre la vitesse et l’élan requis. Les éclaboussures sont là sans que cela perturbe totalement les autres nageurs et que le maître-nageur soit obligé de dégainer son sifflet.

À quelle catégorie appartenez-vous ? Si vous n’avez pas encore fait le grand plongeon pour avancer vers la transition digitale, l’heure est venue de piquer une tête, d'une façon ou d’une autre. Hors de question d’être à la traîne !
Région
  • EMEA
Let’s Connect

Contactez-nous et un représentant vous contactera dans les 24 heures ouvrables.

Infor respecte votre vie privée.