Veiller à ce que les sociétés de transport en commun soient toujours prêtes pour la prochaine urgence

janvier 21, 2021

À tout moment et en toutes circonstances, la préparation aux situations d'urgence et la résilience sont une priorité absolue pour tout fournisseur de services de transport.

Téléchargez le guide : Maintenir des transports fiables et sécurisés.

Notre série d'articles de blog passe en revue les différentes façons de repenser les méthodes et les pratiques de gestion des équipements d'entreprise (EAM) afin de satisfaire des normes et des attentes sans précédent pour le secteur des transports. Cette semaine, nous allons découvrir comment se préparer aux imprévus.

Comment la gestion intelligente des équipements prépare les transports à la prochaine urgence

En temps normal, les entreprises savent que les événements imprévus peuvent bouleverser les plans et les emplois du temps, comme l'a montré la pandémie mondiale à laquelle tant d'entreprises ont du mal à s'adapter.

Il n'est jamais question de savoir si les imprévus auront lieu. Les grandes inconnues sont de savoir quand la prochaine urgence frappera, sous quelle forme et les défis spécifiques qu'elle engendrera pour les services de transport essentiels. Ceux-ci deviendront encore plus importants lorsque les passagers sont stressés, les ressources mises à rude épreuve et les bureaux fermés.

Lorsque ce moment arrive, il est essentiel pour tout opérateur de transport en commun d'avoir une image complète de tous ses équipements afin de répondre efficacement et de satisfaire les attentes des utilisateurs dans un moment d'extrême nécessité.

Les entreprises savent quoi faire

En période d'urgence, les entreprises doivent être prêtes à réagir, ce qui signifie que les systèmes d'urgence doivent être mis en place avant de devenir nécessaires. Lorsqu'il s'agit de traduire cet objectif politique général et essentiel en objectifs opérationnels, les collectivités constatent qu'une préparation efficace aux situations d'urgence dépend de la capacité à suivre et à gérer chaque bien physique et chaque ressource humaine à leur disposition. Il est donc plus facile d'optimiser une intervention dans les heures et les jours cruciaux qui suivent une crise, non seulement pour assurer la continuité des activités, mais aussi pour protéger les citoyens, minimiser ou prévenir les pertes financières massives et réduire considérablement le temps de rétablissement.

La préparation aux urgences est une question de détails qui vont jusqu'aux ordres de travail prédéfinis, aux accords commerciaux, aux engagements des sous-traitants, au personnel et à l'équipement qui permettent à une société de transport de se préparer à n'importe quelle future catastrophe. Dans un récent post pour American Infrastructure, j'ai déclaré que « à mesure que le danger se rapproche, ils tirent sur un ensemble intégré de projets et de sous-projets soigneusement étudiés, tous conçus pour protéger les personnes, les biens, les infrastructures et le matériel dans une période de grand péril ».

Une approche holistique

Alors que les fournisseurs de services de transport s'adaptent à la nouvelle réalité d'une pandémie mondiale, les entreprises les plus à même de résister à la tempête seront celles qui disposeront de plateformes de gestion des équipements d'entreprise leur permettant :

  • D’identifier les véhicules et l'équipement nécessitant d’une maintenance immédiate,
  • D’évaluer les périodes de faible affluence qui donnent l'occasion de réaliser des maintenances de routine ou des remises en état sans se relâcher au niveau des mesures de distanciation physique,
  • D’adapter les plannings de nettoyage en fonction des dernières consignes venant des autorités de la santé publique,
  • De redéfinir assez précisément les protocoles de maintenance quotidiens à la lumière de la pandémie pour assurer la sécurité des salariés et des passagers.

La préparation aux urgences d'aujourd'hui n'est qu'un exemple de plus des protocoles standardisés que les entreprises doivent être prêtes à suivre en temps de crise.

Avec la bonne plateforme EAM, chaque action, décision, processus et pièce d'équipement ou de fourniture peut être suivi avec soin - car le système de surveillance qui le rend possible est déjà en place. Ensuite, l'entreprise peut facilement compiler ses dépenses pour le remboursement fédéral, remettre un rapport après action aux parties prenantes, évaluer de manière directe et transparente ce qui a le mieux fonctionné dans la réponse et les leçons apprises, puis commencer à se préparer pour le prochain événement imprévu.

Si les thématiques abordées dans cet article de blog sont pertinentes pour votre entreprise, nous vous invitons à télécharger notre guide des bonnes pratiques : Maintenir des transports fiables et sécurisés.

Répertoire
  • Asset management
Secteur
  • Transportation
Produit
  • Infor EAM
Région
  • EMEA
Let’s Connect

Contactez-nous et un représentant vous contactera dans les 24 heures ouvrables.