Infor accompagne le CERN dans sa découverte de la nouvelle particule Boson de Higgs

France – November 16, 2012, 10:15 AM

Infor, l’un des principaux fournisseurs de solutions logicielles au service de plus de 70 000 clients, annonce que le CERN, Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, gère désormais plus d'1 million d'équipements avec Infor EAM, notamment plus de 500,000 composants de l'accélérateur du Large Hadron Collider (LHC) utilisé dans la découverte récente de la particule Boson de Higgs. L'application d'Infor contribue à la traçabilité d'éléments critiques, au respect des réglementations en matière de radioactivité, à maintenir un niveau de service et à gérer les problématiques de maintenance de manière préventive au sein du prestigieux centre de recherche.

«Lorsque vos équipements sont aussi précieux que ceux du CERN, cela exige le plus haut niveau d'excellence opérationnelle, dont des capacités de très haut niveau en matière de gestion mobile d'équipements, d'accès sécurisé du personnel, de respect des pré-requis réglementaires complexes et une exigence de sécurisation des données permanente», affirme Charles Phillips, CEO d'Infor. «Cela est particulièrement critique lorsqu’il s’agit de l'accélérateur de particule LHC, qui a récemment été mis à l'honneur avec la découverte de la nouvelle particule Boson de Higgs qui va changer la manière dont nous percevons l'univers. Infor est très fier d'être partenaire du CERN dans le cadre de ces efforts

Avec plus d’un million d’équipements à gérer, le CERN fait appel, en plus de ses propres équipes, à une cinquantaine de prestataires externes, dont les contrats prennent diverses formes : au forfait, avec obligation de résultats, à la tâche et/ou à la pièce, au temps réel passé… Cette multiplicité de contrats et de niveaux de services impliquait de pouvoir disposer d’un outil de gestion puissant et évolutif, permettant de tracer l’ensemble des équipements et des interventions d’un bout à l’autre de la chaîne.

Le but : mieux anticiper les problèmes et les pannes, mais également être à même de respecter les engagements pris vis-à-vis de chaque prestataire et optimiser les coûts associés.

Aujourd’hui, une grande partie de la maintenance des infrastructures du CERN (gardiennage, voirie, installations de chauffage et de refroidissement, jardins, sécurité…), ainsi que celle d’une partie des instruments scientifiques (accélérateurs de particules), sont gérées au travers de la solution Infor EAM.

Infor EAM génère plus de 180 000 ordres de travail par an, établit les tâches de maintenance préventive, permet de suivre les stocks et sert de support à l’organisation des tournées d’inspections et d’interventions.

En ce qui concerne les instruments scientifiques, Infor EAM est devenu le noyau central d'un système de contrôle de fabrication qui permet aux équipe du CERN d'accéder à un historique complet de chaque élément.

Infor EAM a été interfacée avec un outil de ‘service desk’ de type ITIL (Information Technology Infrastructure Library), offrant à tous les utilisateurs un point de contact unique, quelles que soient les problématiques de maintenance à traiter. Cet outil a permis de recenser jusqu’à 10.000 tickets entrants (ou ordres de maintenance) dans Infor EAM, pour les six premiers mois de 2012.

De plus, une plateforme de gestion des ordres de maintenance pour le personnel mobile est effective depuis début 2012, alors qu'une application d'accès aux données “EAM Light” sur le Web est en phase finale de développement. Chaque utilisateur aura la possibilité de l'adapter à son propre environnement de travail, sur la base d’un socle de données unique et parfaitement sécurisé.

Un nouveau projet de traçabilité des matériaux radioactifs est en cours de développement, afin de permettre de déterminer les équipements méritant un suivi plus particulier suite à leur sortie du plus grand et plus puissant des accélérateurs de particules au monde : le LHC.

La surveillance des accélérateurs constitue pour le CERN l’un des points les plus critiques en termes d’anticipation et de prévention de pannes. Pedro Martel, Ingénieur Systèmes au CERN, explique : «Ce suivi des équipements radioactifs du CERN est très important pour les autorités de radioprotection françaises comme suisses, qui se réfèrent aux données gérées au travers d’Infor EAM comme source d’information officielle

Pedro Martel explique également l'importance du système Infor pour le présent et le futur : «Au CERN, la maintenance commence dès qu’un événement a été généré dans Infor EAM. Si la solution n’est pas disponible, la maintenance ne peut pas s’effectuer. Ce sont les informations tracées dans Infor10 EAM qui font foi et seules les données renseignées au sein de la solution font l’objet d’une rétribution. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec Infor, afin de bénéficier de leur grande expertise en matière de formation et de consulting fonctionnel

Un entretien filmé avec Pedro Martel du Cern est disponible à cette adresse :
www.infor.fr/solutions/gmao

A propos du CERN
Fondé en 1954, le CERN, Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, est l’un des plus grands et plus prestigieux laboratoires scientifiques au monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’univers. Il utilise des instruments scientifiques très complexes pour sonder les constituants ultimes de la matière : les particules fondamentales. En étudiant ce qui se passe lorsque ces particules entrent en collision, les physiciens appréhendent les lois de la Nature. Situé de part et d’autre de la frontière franco-suisse, près de Genève, il est aujourd’hui, avec ses 20 États membres, un exemple éclatant de collaboration internationale.

Filed Under
  • Press Releases
Region
  • EMEA
Let’s Connect

We'll be in touch.